Réconciliation nationale: Le ministère des guinéens de l'étranger veut montrer l'exemple.

SOCIETE 0

La ministre déléguée Rougui Barry invite ses compatriotes guinéens de l'étranger à participer à la réconciliation nationale. Elle l'a dit ce vendredi 29 lors d'une rencontre qu'elle eu avec ces derniers dans la salle de conférence du ministère des Affaire étrangères.

Le but de cette rencontre dira la ministre Rougui, c'est de "sensibiliser nos frères et sœurs vivant à l'étranger pour qu'ils œuvrent ensemble avec nous à la sauvegarde de la paix, la démocratie, et la réconciliation nationale.

Et d'insister plus loin que "la diaspora doit nous transmettre la conduite à suivre pour bâtir une démocratie sans violence et sans exclusion. elle doit se mettre au dessus de tout pour nous éclairer et ouvrir un dialogue responsable..."

Regroupés au sein d'un collectif, les guinéens de l'étranger en mission au conseil national de la transition qui ont participé à cette rencontre se sont rejui de cette initiative.

Leur porte parole, M. Samoura, guinéen vivant en Europe, informant que son groupement travaille déjà dans le domaine, propose trois voix, politique, culturelle et économique dans ce sens.

Dans sa proposition, il insiste sur l'aspect économique, expliquant que la misère ne permet pas aux pauvres de participer activement à de telle rencontre. Avant de poursuivre que politiquement, pour lui, il faut que les guinéens cessent de faire attention à la représentativité communautaire dans l'administration. Et de conclure par la culture,qui a joué un rôle important  pour le rayonnement de la Guinée sous de la première république.

Pour Dominique Pogomou, guinéen vivant au Canada,  la communauté guinéenne vivant à l'étranger veut faire mieux que leurs homologues du Mali et du Sénégal, pour le développement de leur pays.

Mais en attendant, faut aller au-delà des discours. Il faut agir, suggère-t-il. Ajoutant qu'il faut commencer par se saluer entre voisins, avant d'informer que c'est ce qu'il essaie de faire dans son quotidien, à chaque fois qu'il en a l'occasion. Et d'informer  que c'est par cela qu'il a commencé ce matin à son arrivée dans la salle.

Exemple que tous les participants à cette rencontre ont aussitôt reproduit, à la demande de la ministre Rougui. Et pour un symbole, c'en était vraiment un constate-t-on en ce moment précis.

Un geste qui répondre favorablement à l'appel de Rougui Barry qui demande aux guinéens "d'accepter de parler, de communiquer et de réussir à pardonner, à concevoir notre futur commun, et à travailler ensemble pour notre Guinée."

Il faut noter que des jeunes guinéens issus de différentes ethnies guinéennes ont participé à cette rencontre, sur invitation du ministère des guinéens de l'étranger, qui dit vouloir  faire de la réconciliation nationale, son cheval de bataille.

Parmi les officiels invités à cet événement, il y avait le ministre de la justice garde des seaux Me Christian Sow, et l'ambassadeur de l'Allemagne en Guinée, Karl Prinz en partance pour la Côte d'Ivoire où il vient d'être muté.

Pour la circonstance donc, le futur ancien ambassadeur était habillé et tenue traditionnel pour, dit-il, montrer que lui aussi est capable de porter un boubou et un bonnet (pouto) le vendredi.

Thierno Souleymane, factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top