Lutte contre le mariage précoce à Mamou: les autorités préfectorales impliquées dans le processus… !

REGIONS 0

Pour clôturer en beauté le mois de l'enfant dans la région administrative de Mamou, les autorités de la ville carrefour, les acteurs de la société civile, les leaders religieux, O.N.G et partenaires au développement se sont réunis autour d'une table ronde ce mardi 26 juin au gouvernorat de Mamou avec pour thème ''lutte contre le mariage d'enfant''.

Le mariage précoce étant un fléau dangereux pour la société, est devenu de nos jours, une préoccupation majeure pour les autorités guinéennes et ses partenaires au développement. C’est pourquoi, Moussa Millimono, chef du projet lutte contre le mariage précoce à plan international Guinée, instruit que cette table ronde a pour objectif : le renforcement de la capacité des jeunes filles afin qu'elles contribuent activement à la lutte contre le mariage précoce et cela va les permettre de toucher les autorités, les religieux et la communauté qui sont les cibles principales du projet, pour que les jeunes filles puissent être mieux sensibilisées de cette pratique.

« Elle doit toucher les autorités puisqu'elle est détenteur des lois, mais également les religieux parce qu'ils sont plus proches et mieux écoutés par la communauté, mais surtout les filles elles-mêmes, parce que les filles qui sont avec nous, sont porteuses de message à travers les causeries éducatives, les tables rondes auprès de leurs pères qui n'ont pas les mêmes opportunités d'apprendre et c'est pour cela, nous les outillons à travers les formations sur les techniques de plaidoyer, de négociation, de protection et des techniques de participation sur les droits de l'enfant », a-t-il fait comprendre.

Kadiatou Konaté, secrétaire administrative du club des jeunes filles leader de Guinée, présente à cette table ronde, a souligné de son coté, que : « nous avons eu l'adhésion verbale des autorités et les leaders religieux pour la lutte contre le mariage d'enfants. Ce qui reste à savoir, c'est l'exécution sur le terrain car il est facile de communiquer autour de la table, mais l'exécution devient un fardeau », a-t-elle laissé entendre, tout ajoutant qu’elle est satisfaite de l’implication des autorités et des religieux.

« Je suis satisfaite de cette implication des autorités et les religieux dans cette lutte contre le mariage précoce, mais on aimerait bien voir cela continuer. Les filles doivent se lever pour réclamer leurs droits dans la logique puisque les parents ne doivent pas et peuvent pas agir à notre place », a-t-elle insisté.

Le Directeur régional de l'action sociale et de la protection féminine et de l'enfance de Mamou, El hadj Mamady Kaba lui aussi, se dit également satisfait de la tenue de cette table ronde dans la ville carrefour, qui coïncide à la fin du mois de l'enfant.

SOW Ousmane2, de retour de Mamou pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top