Conseil des ministres du 1er juin 2011 Paris: Alain Jupé parle de la présence du président Guinéen au G8

ACTUALITE 0

Le ministre d’État, ministre des affaires étrangères et européennes, a présenté une communication relative au sommet du G8 de Deauville.

Ce sommet, qui s’est tenu les 26 et 27 mai 2011, a été placé sous le signe des libertés et de la démocratie. Trois grands sujets y ont été traités :

- les printemps arabes : le G8 a fondé un partenariat de long terme, à la fois politique et économique, le « Partenariat de Deauville », avec les pays en transition démocratique. Un soutien financier de 40 milliards de dollars à l’Egypte et à la Tunisie a été annoncé pour 2011-2013. La France apportera un milliard d’euros sur trois ans. Le G8 a appelé à l’extension du mandat de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) au sud de la Méditerranée. Pour lancer sans tarder de nouveaux projets, il a décidé la création d’un fonds dédié au sein de la BERD ;

- les progrès de la démocratie en Afrique : les chefs d’Etat et de gouvernement ont eu une session approfondie avec plusieurs dirigeants africains : les présidents récemment élus de Côte d’Ivoire, du Niger et de la Guinée ainsi que les dirigeants de l’Algérie, de l’Egypte, de l’Ethiopie et du Sénégal. Cette réunion a renforcé et dynamisé le partenariat du G8 avec le continent africain. Le G8 a voulu mettre en lumière les avancées de la démocratie et les résultats économiques remarquables de l’Afrique depuis une décennie. Il a rendu compte de façon transparente du suivi de ses engagements en matière d’aide publique au développement, en mettant l’accent sur la santé et la sécurité alimentaire ;

- Internet : pour la première fois, à l’initiative du Président de la République, ce sujet a été discuté par les chefs d’Etat et de gouvernement. Après le Forum « e-G8 » qui a rassemblé tous les grands noms de l’Internet les 24 et 25 mai à Paris, plusieurs grandes figures ont été invitées à Deauville pour témoigner de leur vision du futur de l’Internet. L’exercice sera renouvelé chaque année. Un texte fondateur a été adopté qui couvre l’ensemble des enjeux, notamment la liberté, la sécurité, la protection des données personnelles et le respect de la propriété intellectuelle.

Le G8 a abordé d’autres sujets essentiels : la solidarité avec le Japon à la suite de la catastrophe du 11 mars dernier ; l’engagement en faveur des plus hauts niveaux de sûreté nucléaire ; la finalisation du financement du sarcophage de Tchernobyl ; la situation économique mondiale et les négociations commerciales internationales ; la lutte contre le changement climatique, à quelques mois de la conférence de Durban.

Le G8 a fait le point sur les grands sujets politiques comme la Libye, la Syrie, le processus de paix au Proche-Orient, l’Iran, l’Afghanistan et le Pakistan. Il a endossé les conclusions du Plan d’action sur les drogues adoptées le 10 mai dernier à la Conférence ministérielle de Paris.

Source: Ambassade de France

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top