"Tir’’ sur le véhicule de Dalein : « Il ne faut pas chercher deux commanditaires… » accuse Ousmane Gaoual Diallo

ACTUALITE 0

Le chargé de communication de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), a exprimé son indignation face à la ‘’répression’’ ce mardi de la marche de l’opposition républicaine par les forces de l’ordre.

La marche de ce mardi 23 octobre, a été étouffée dans l’œuf au niveau de la Belle-vue par les forces de l’ordre. Malgré l’interdiction de cette marche par les mairies des communes devant être traversées, l’opposition républicaine a décidé de la tenir, conduisant à des violences.

D’après le député de l’UFDG, lorsqu’une manifestation est interdite, l’Etat a les moyens de traduire devant les juridictions ceux qui violeraient cette interdiction. Pour lui, même si l’interdiction était fondée : « Lorsque vous violez la loi, la réponse de l’Etat ne doit pas être une arme de guerre. La force publique ne doit pas être au service d’un clan », dit-il, avant de préciser : « Ce qu’on demandait hier à Baffoe (chef des unités d’intervention de la police), c’était de disperser des attroupements. Il était de son devoir d’être au lieu des attroupements, pas d’empêcher la circulation. Est-ce que Cellou Dalein est un prisonnier, on doit l’empêcher de circuler, bloquer son cortège ? » S’interroge Ousmane Gaoual Diallo chez nos confrères d’Espace Fm.

A en croire le chargé de communication de l’UFDG, son leader avait déjà été prévenu d’une tentative d’assassinat : « La veille déjà, Elhadj Cellou a reçu plusieurs messages laissant croire, qu’on attenterait à sa vie. Ces messages sont disponibles. Deuxièmement, il n’y a personne dans ce pays en dehors d’Alpha Condé pour ordonner ce type de crime dans une garantie sans impunité aux forces de défense et de sécurité. Où sont les bonnes consciences dans ce pays. Il ne faut pas chercher deux commanditaires dans ce pays. Il y a quelqu’un dans ce pays qui a juré de faire respecter les lois. Pensez-vous qu’elles sont respectées. Le seul responsable de cette chienlit s’appelle Alpha Condé », jure-t-il.

Sur l’enquête indépendante annoncée hier soir par le parquet général de Conakry, Ousmane Gaoual Diallo estime qu’il aurait dû entamer cette procédure par les 97 jeunes tués lors des manifestations politiques. « J’ai entendu dire que nous demandons une enquête indépendante, mais qu’est-ce qui est indépendant dans ce pays ? Qu’ils arrêtent de se moquer de la conscience des Guinéens. Le procureur de la République, j’aurais souhaité qu’il déclare des enquêtes ouvertes pour les 97 victimes, ainsi que celle qui concernait la vie d’Elhadj Cellou, hier » s’indigne le député uninominal de Gaoual.

Qui estime d’ailleurs que l’Assemblée nationale peut diligenter une enquête parlementaire sur le comportement des forces de défense et de sécurité. « Parce qu’en ce moment-là, ce serait des missions mixtes, opposition mouvance et experts, qui vont travailler sur le comportement de nos forces de défense et de sécurité », conclut Ousmane Gaoual Diallo.


Adama Bah pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top