Déguerpissement forcé à Kaporo-rails : le maire de la commune de Ratoma réaffirme son soutien aux victimes

ACTUALITE 0

C’est une visite de terrain qu’il a effectué ce mercredi 27 février 2019 à à Kaporo-Rails dans la commune de Ratoma où plusieurs concessions et autres ont été mises à sac.

Le Maire de la commune de Ratoma, Souleymane Taran Diallo a déploré la tragédie dont sont victimes ses citoyens avant de leur réaffirmer sa solidarité face au drame.

« Nous étions là aussi le lundi, nous avons vu ce qui est en train de se dérouler, nous avons vu des maisons cassées, nous avons vu aussi des usines de glace qui ne sont pas encore cassées, mais on a donné un délai de 6 jours aux propriétaires pour venir démonter leurs machines. Nous avons rencontré des enfants qui sont en tenues scolaires mais qui ne sont pas à l’école… Donc, c’est absolument pathétique. C’est absolument éprouvant. C’est cette situation que nous voyons là. Nous avons tenu à ce qu’elle ne soit pas décrite. Aujourd’hui, nous étions en conseil de commune, et les conseillers ont tous souhaité être là avec le maire pour voir ce qui se passe. Parce qu’aujourd’hui, on en parle un peu partout. On parle de Kaporo rails, c’est le sujet d’actualités », a indiqué le premier responsable de la Collectivité de Ratoma.

Désapprouvant cette politique de déguerpissement initiée par le gouvernement de Kassory Fofana, le maire de la commune urbaine degage la responsabilité des conseillers qu’il dirige : « Chacun de nous a voulu venir voir et s’enquérir de ce qui se passe et dire aussi aux populations de Kaporo Rails que nous avons été installés le 22 février, seulement le vendredi dernier. Donc, nous ne sommes associés à rien à ce qui est en train d’être fait. Nous ne sommes pas associés, nous ne sommes pas informés. Lorsqu’on a commencé la casse ici, c’était la secrétaire générale qui gérait la commune. Nous, nous n’étions pas installés. Mais, cela ne veut pas dire que si nous étions installés, nous aurions empêché. Non. L’autorité de l’Etat, c’est l’autorité de l’Etat ».

A en croire le maire Souleymane Taran Diallo le déguerpissement dont il s’agit n’a obéit à une procédure légale : « S’ils ont décidé de casser, c’est la propriété de l’Etat, ils vont casser. Mais, nous aurions souhaité qu’on écoute les populations, qu’on indemnise les gens, comme l’avait dit le professeur Alpha Condé. Parce qu’il a promis en 2016, nous étions ensemble à Kaporo rails, quand on a demandé de mobiliser tous les citoyens de Kaporo rails, il leur a dit qu’ils ont été déguerpis de façon injuste et il souhaite maintenant essayer de payer quelque chose, même si ce n’est pas la totalité de ce qu’ils ont perdu, mais leur donner quelque chose. Il avait déclaré solennellement qu’il y avait déjà un million de dollars à la Banque, mis à la disposition des populations de Kaporo rails. Malheureusement, aujourd’hui, on est 2 ans après, bientôt 3 ans après, jusqu’à présent l’argent n’est pas débloqué et les populations de Kaporo Rails n’ont pas été indemnisées. Alors que ce jour là, la mobilisation était de taille et toutes les populations qui étaient là, étaient convaincues que les gens allaient être dédommagés. Malheureusement, ça ne l’est pas encore ».

«Il faut quand même un peu plus d’humanisme. Sur le plan social, il faut penser aux populations de Kaporo Rails. Ensuite, il faut penser à ces enfants qui aujourd’hui ne savent plus où aller. A l’école? A la maison ? Il faut forcement s’il n’y a d’écoles publiques, les mettre dans les écoles privées », ajoute-t-il.

Poursuivant, il laisse entendre que sa commune respective a pris des dispositions idoines : « nous avons créé une commission de réflexion aujourd’hui, pour essayer de se pencher sur cette situation. Elle est complexe, il faut voir comment on peut aider. Nous n’avons pas les moyens, nous ne pouvons pas prétendre que nous pouvons régler tous les problèmes de Kaporo Rails. Mais, au moins, nous allons marquer notre solidarité».


Adama Bah pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top