Fonuf : un troisième panel carrément féminin

ACTUALITE 0

Pour le troisième panel du Fonuf consacré au thème :《Les TIC peuvent- elles contribuer à l’émancipation des femmes?》. Trois valeurs féminines étaient face au public universitaire de Hadja en cet après midi du vendredi 3 mai 2919.

Madame Zeinab Camara, madame Sire Kahn Diallo directrrice marketing et communication manager à Vivo energy,et madame Habibatou Diallo de l’ONG awafe pour un regard croisé de leurs diverses expériences du numérique.

A la modération de ce panel, il y avait Amadou Bah journalistes et sociétaire de Guinée mines.

Pour dame Camara, les femmes sont d’abord de grosses consommatrices du fashion et à ce titre le numérique est une opportunité qui va au delà de ce simple aspect et se prolonge tant vers les plans économique, social ou encore politique.

Le numérique permet de faire face à certains travers comme les vbg ou le viol.

Elle en a profité pour saluer l’adoption à l’unanimité de la loi sur la parité.

Pour sa part, Dame Habibatou Diallo a d’abord signaler un certain complexe d’aller vers le numérique avant de souligner des efforts qu’elle mène avec des partenaires pour alohabetiser via le numérique à travers les maisons digitales de Coyah.

L’opportunité soulignée par sa congénère d’avant est revenue dans ses propos à elle aussi car pour elles les femmes travaillent, c’est juste qu’elles n’arrivaient pas à valoriser leur travail, ce que le numérique leur permet de faire aujourd’hui.Elle a aussi plaidé en faveur d’un réseautage.

A son tour de parler,Sire Kahn Diallo directrice marketing et communication manager à Vivo energy a estimé que le digital est indéniablement au cœur de toutes les activités actuelles.

Elle y recours en permanence d’abord parce qu’il est moyen coûteux à son sens que les canaux traditionnels.《Le numérique est une occasion pour nous de vivre, de gagner du temps, de donner vie à nos passions.》

En bonne mère de famille, elle a aussi estimé qu’avec les foras sur le web être mère se vit de façon plus solidaire et elle insiste sur le fait que le numérique n’est pas aussi une chasse gardée des nouvelles générations.

Au cœur de l’instance en l'occurrence Hadja Aminatou Barry vice maire de la commune rurale de Dara a fait un témoignage particulier sur l’accès au numérique à son niveau et celui des femmes outre mesure.


Ousmane Télico pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top