Passation à la RTG Koloma : Discours de Fodé Tass Sylla, nouveau directeur de la télévision

ACTUALITE 0

Dans la carrière d’un agent de l’Etat, ici ou ailleurs, il est des évènements d’une symbolique absolument singulière, comme ce jour où, parmi des centaines de collègues –peut-être plus méritants-, le choix tombe sur votre modeste personne pour prendre la boussole du navire dans lequel la Nation vous a tous embarqués pour mener à bon port ses exigeantes ambitions de progrès et ses légitimes espérances de bien-être.

Ainsi en est-il pour moi, pour ma famille, mon épouse chérie Maï Tass et pour mes amis, de ce jour béni du Jeudi, 10 janvier 2013, ce jour où Son Excellence Monsieur le Ministre de la Communication a bien voulu porté son choix sur ma modeste personne pour l’aider à traduire en actes concrets, les directives de changement prônées par le Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé et son gouvernement, dans le secteur –oh combien- stratégique de la Communication, et plus particulièrement la Télévision nationale de Koloma.

Permettez-moi, chers invités, de remercier ici, Monsieur le Ministre de la Communication, Togba Césaire Kpoghomou pour ce choix. Je remercie surtout et en toute sincérité, Son Excellence Monsieur le Président de la République, Pr Alpha Condé pour l’insigne confiance qu’il nous a ainsi accordée.

Ce jour du Mardi 15 janvier 2013 qui voit regroupés ici à la RTG Koloma, toutes ces respectables personnalités, tous ces collègues de travail et tous ces amis et proches parents, pour me porter en selle et mettre mes pieds à l’étrier, ce jour –dis-je- est plus que jamais marqué pour moi et les miens, d’une symbolique tout autant singulière :

Ce jour est singulier par la joie immense qu’il me procure à cause de l’opportunité qui m’est offerte enfin de pouvoir participer plus concrètement à la prise de décision et à la mise en pratique effective de tout ce que, des années durant, j’ai rêvé de bien, de grand et de noble pour la télévision guinéenne, cette vitrine planétaire des préoccupations, des occupations et des aspirations du laborieux peuple de Guinée.

Je dis que ce jour est un jour de grande fierté et d’immense joie pour moi et les miens. Mais, et je retiens mon souffle, ce jour est aussi et surtout, un jour de grand défi au regard de l’immensité du chantier et de l’ampleur de la responsabilité que nous serons bientôt amenés à affronter.

Monsieur l’Inspecteur général ;

Monsieur le Directeur général ;

Mesdames et Messieurs ;

La responsabilité est immense, la tâche est lourde ! Cependant, la nouvelle équipe de commandement de la Télévision guinéenne de Koloma est nettement consciente de cette immensité et de la complexité de la mission qui lui est confiée à partir de cet instant. Nous en sommes d’autant plus conscients que lesdites missions procèdent de directives claires et engageantes édictées par le Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, non seulement lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an des Institutions Républicaines au Palais présidentiel Sèkhoutoureya, mais aussi et surtout, les explications de texte encore plus claires du Professeur, lors de la visite qu’il vient d’effectuer ici, dans les locaux de la RTG Koloma, le Samedi 06 janvier.

Le regard souvent pathétique du Président de la République sur l’état piteux des installations -aussi bien infrastructurelles que techniques- de notre station, les remarques parfois cinglantes, certaines fois ironiques, mais le plus souvent courroucées du Pr Alpha Condé sur notre façon de fonctionner, bref, les mots réprobateurs de ce jour-là, devraient être compris et interprétés par chaque agent et chaque responsable de cette maison comme un appel au changement, un rappel à l’honneur patriotique, un contraignant défi à relever en toute urgence.

Que le Chef de l’’Etat parle d’une télévision de « mamaya », ou qu’il s’interroge sur la destination des ressources visiblement consistantes, tirées de nos chapelets de spots publicitaires, ou encore et surtout, que le Président de la République pointe du doigt les toiles d’araignées, le plafond écorné, la crasse sur les murs ou la puanteur des toilettes, chacune de ces remarques du Chef de l’Etat ne devraient être vues et compris que sous l’angle d’une traduction éloquente du dédain que chaque citoyen sincère et patriote de ce pays commençait à exprimer pour les piètres prestations que nous servaient notre station, surtout en ces derniers moments.

Monsieur l’Inspecteur général ;

Monsieur le Directeur général ;

Mesdames et Messieurs, chers invités ;

Collègues travailleurs de la RTG Koloma en général, et de la télévision nationale Koloma en particulier ;

Nous connaissant parfaitement sur le terrain depuis des dizaines d’années, je suis personnellement fondé de croire que nous comprenons clairement et que nous évaluons à sa juste mesure, l’immense et urgent défi que nous avons à relever.

En effet, et pour être plus concis et plus concret, il nous est demander, à l’image des autres stations de la planète, de faire de la télévision guinéenne, ce qu’elle devrait être et ce qu’elle n’aurait jamais dû cessé d’être : c’est à dire une lucarne joyeuse ! L’autre nom de la télévision, c’est, bien sûr, la lucarne joyeuse, non ?

Cependant, en cet instant précis de la vie de la télévision guinéenne, et suite à ce qui ressemble à un véritable recadrage de la ligne éditoriale par le Président Alpha Condé lors de sa dernière visite à Koloma, nous avons pour mission de proposer à notre public, une lucarne joyeuse et non un mur de lamentations.

Il nous est demandé de proposer une télévision dont les guinéens d’ici ou d’ailleurs puissent être fiers face aux milliers de stations qui peuplent les différents bouquets.

Il nous est demandé une lucarne joyeuse, mais une lucarne qui reflète non pas une joie béate et tout simplement folklorique, encore moins une télévision faite de gesticulations anachroniques ou des slogans dithyrambiques ou démagogiques, mais bien une télévision nationale qui portera comme un flambeau, une lucarne à travers laquelle on admirera comme un trophée, chacun des efforts quotidiens du citoyen guinéen dans la construction de la Patrie commune.

Collègues travailleurs de la RTG Koloma en général, et de la télévision nationale Koloma en particulier : vous les journalistes, vous les techniciens, vous les chauffeurs, vous tous qui, au jour le jour, sans repos ni répit, êtes au front du combat pour une information équitable et objective de notre public, est-ce que je puis me targuer de déclarer du haut de cette tribune que nous sommes prêts, aujourd’hui plus qu’hier, à répondre aux préoccupations de nos laborieuses populations.

Sommes-nous prêts à opérer ce changement… ?

Alors, Monsieur l’Inspecteur général ;

Monsieur le Directeur général ;

Mesdames et Messieurs ;

Voici donc la troupe en marche vers le changement !

Cela implique qu’au-delà des redondants et ennuyants comptes-rendus de séminaires, de séminaires-ateliers ou autres manifestations festives, nous sommes prêts à aller sur le terrain, dans tous les coins et recoins du territoire national pour faire découvrir l’ingéniosité de cet artisan qui innove, la singularité de cette teinturière qui trime, la dextérité de cette couturière qui…, de ce cultivateur qui…, de ce planteur qui…, de ce pêcheur qui…, cordonnier qui…, de cet orpailleur qui…, bref, de cette Guinée anonyme, jamais ou rarement mise en vedette, mais qui, pourtant, est la seule qui constitue les forces vives de la Nation. Nous serons avec eux sur le terrain.

Nous sommes prêts à offrir une télévision plurielle, faite de confrontations des idées, de contribution de toutes les sensibilités aux débats sur la Nation, pourvu que les termes desdits débats aient un contenu positif et constructif, dans le sens du bien-être de nos laborieuses populations et du progrès de notre Patrie commune.

Nous sommes prêts… et nous attendons l’appui de notre gouvernement et des partenaires pour nous permettre d’accomplir dans les règles de l’art la mission à nous confiée dans les différents compartiments de notre maison et de notre métier.

Monsieur le Directeur sortant, Fana Soumah, mon petit poucet, un seul mot : n’est-ce pas que tu as compris autant que nous, le sens et l’ampleur de notre commune mission ? Si oui, mon petit poucet, alors je ne doute aucunement que nous serons ensemble sur ce noble chantier de rédemption de notre télévision.

Monsieur le Directeur général, mon frère et ami Yamoussa Sidibé : le 7 janvier 2002, vous étiez nommé, pour la toute première fois, Rédacteur en chef du JT de la RTG, à l’époque, la seule RTG située à Boulbinet. Ce jour-là, j’étais aussi nommé comme Rédacteur en chef adjoint, donc votre adjoint. Aujourd’hui, 10 ans après, vous voici élevé au grade de Directeur général de la RTG Koloma. Et moi, Directeur de la Télévision nationale. C'est-à-dire, encore votre adjoint. N’est-ce pas, mon cher Yamoussa, un signe que nos destins sont, quelque part, liés ? …

Alors, Monsieur le Directeur général, voici mon équipe et moi-même à votre écoute attentive pour traduire en actes concrets et positifs, les directives de la hiérarchie. Et cela, je le dis sincèrement, nous sommes là avec tout l’engagement et tout le dévouement requis.

Encore une fois, mes sincères remerciements à Monsieur le Ministre Togba Césaire Kpoghomou et toute ma reconnaissance à Monsieur le Président de la République, Pr Alpha Condé pour cette grande occasion qui nous est offerte d'apporter notre modeste pierre à l’édifice national.

Merci à chacun et à tous !

Et… au travail !
factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top