La mise en garde de Bachar el-Assad à la France

ACTUALITE 0

Bachar el Assad s’exprime ce mardi matin dans Le Figaro alors qu'il est en position de force.

Après que le président Obama a décidé d’obtenir le feu vert du Congrès - pas avant le 9 septembre, après le « non » des parlementaires britanniques, le président syrien a l’avantage et il s’en sert. Et surtout face à la France, qui se retrouve en première ligne.

Le président syrien est très clair : il y aura des répercussions négatives sur les intérêts de la France si Paris engage une action militaire. La détermination française reste entière, a répété le Premier ministre aux responsables parlementaires lundi. Jean-Marc Ayrault leur a remis une note des services de renseignements, prouvant la responsabilité de Damas dans l’usage d’armes chimiques le 21 août.

Mais au-delà d’une riposte contre la France, C’est la menace d’un embrasement de tout le Moyen-Orient que Bachar el-Assad agite dans les colonnes de nos confrères. « Le risque de guerre régionale existe » dit le président syrien qui compare la région à « un baril de poudre prêt à exploser ». « Si le baril explose, tout le monde perdra le contrôle de la situation », déclare Bachar el-Assad, laissant entendre qu’une déstabilisation de son régime entraînerait le chaos et l’extrémisme.

Cet argument selon lequel une déstabilisation de son régime entraînerait le chaos dans la région n’est certainement pas absent des intenses tractations diplomatiques occidentales.

rfi.fr

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top