"Accès à la justice et justice pour tous" au cœur d’un séminaire à Matoto

ACTUALITE 0

''Accès à la justice et justice pour tous''. C’est le thème d’un séminaire de formation qui vient d’ouvrir ses portes à la mairie de Matoto. Initié par l’ONG de défense des droits de l’homme appelée ‘’ASWAR-GUINEE’’ avec l’appui financier de l’USAID, ce séminaire qui durera trois jours et qui accueille une quarantaine de participants vise selon les initiateurs à rapprocher la justice des justiciables de manière à hâter l’avènement d’un véritable Etat de droit.

C’est le ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques, Kalifa Gassama Diaby, accompagné de son homologue de l’alphabétisation Bamba Camara et des autorités communales de Matoto, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux dudit séminaire.

D’entrée, le président de la délégation spéciale de Matoto, Mohamed Koumandjan Keita a, dans son intervention de bienvenue, remercié et félicité les organisateurs de ce séminaire pour le choix porté sur sa commune pour abriter les travaux. Il a par la même occasion lancé un appel aux autorités judiciaires de penser à la mise en place d’un tribunal de première instance à Matoto.

‘’ Matoto est la plus grande commune de la République de Guinée avec une population estimée a plus de 900 mille habitants. Mais très fort malheureusement cette commune n’a jusqu’à pas présent un tribunal correctionnel. Au nom de tous nos administrés, nous demandons très humblement aux autorités judiciaires de penser à la création d’un tribunal dans notre localité. Quand il y a un problème de justice, nos populations sont toujours obligées d’aller jusqu’à Mafanco ou à Dixinn ‘’, dira t-il.

Pour sa part, la Directrice d’ASWAR-GUINEE, Dr Soraya Laghfiri après avoir décrit les différents domaines d’intervention de sa structure, dira que ‘’ les professionnels du Droit, qu’ils soient juges, greffiers, avocats, notaires, huissiers, commissaires-priseurs, ainsi que le personnel de l’administration pénitentiaire, sont régulièrement suspectés de violations des règles élémentaires de leur déontologie et malheureusement de plus en plus victimes d’expéditions punitives organisées par des justiciables enhardis. Cet état de fait crée malheureusement, un fossé entre la justice et les justiciables. C’est pourquoi, pour se conformer aux impératifs actuels d’un régime démocratique crédible, les nouvelles autorités guinéennes se sont engagées fermement à favoriser l’émergence d’une justice saine et efficace ‘’.

Poursuivant, elle a réaffirmé l’engagement et la détermination de sa structure à accompagner les autorités guinéennes dans leur politique de réforme de la justice. Elle en outre remercié l’USAID qui, selon elle, appui sans cesse leur structure dans ses programmes.

Prenant la parole, le ministre Kalifa Gassama Diaby s’est réjoui de l’organisation d’un tel séminaire tout en reconnaissant de véritables problèmes qui existent de nos jours dans le domaine de la justice en République de Guinée.

''Au regard de l’ampleur, de la complexité et de la profondeur de la tâche, il est tout à fait normal que les choses apparaissent encore loin du compte. Mais la détermination doit être constante pour donner à notre désir légitime de justice son sens concret et réel. Chacun se rappelle qu’il avait été dressé par les acteurs mêmes de la justice, les experts et tous les praticiens du droit, un portrait sans complaisance du système judiciaire dont nous avons hérité. Les difficultés sont nombreuses, les obstacles immenses ‘’, dira t-il avant de lancer une invite à prendre en main les catégories sociales défavorisées dans les quartiers ‘’afin qu’elles puissent compter sur les personnes ressources que vous constituez. Encore faut-il que vous vous organisiez davantage pour barrer la route à la corruption rampante qui salit des pans entiers de notre administration''.

Mediaguinee.net

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top