Cellou Dalein Diallo : « On nous a dit que le RPG est en train de recruter des députés. Il ne trouvera aucun à l'UFDG »

ACTUALITE 0

Lors de l’Assemblée générale de l’UFDG le samedi 11 janvier 2014, le président du parti, Cellou Dalein Diallo, a demandé aux sages de prier pour les députés de l’opposition afin que ceux-ci puissent obtenir des ‘’résultats probants’’ lors des débats à l’hémicycle.

Prenant la parole, Cellou Dalein a rappelé tout d’abord que c’est la rentrée parlementaire qui est arrivée et a dit ce qu’il fera à l’hémicycle : « Nous sommes à la veille de la première session du tout nouveau Parlement guinéen. Comme vous le savez, la mise ne place de ce parlement est censé mettre un terme à longue transition entamée avec le coup d’Etat intervenu en 2008. Nous allons siéger à l’Assemblée nationale, mais nous allons, croyez-nous, pour défendre nos valeurs pour qu’il y ait plus de justice, plus de démocratie, plus de respect des droits humains et des libertés fondamentales. Nous avons enregistré quelques acquis, mais il reste beaucoup à faire. Nous allons pour continuer ce combat au sein de l’Assemblée nationale tout en essayant de défendre ces valeurs pour renforcer les lois qui protègent les droits humains, renforcer les lois qui élargissent les libertés fondamentales, renforcer les lois qui renforcent l’Etat de droit et la démocratie dans notre pays. Nous espérons trouver d’autres députés, qu’ils soient de l’opposition ou de la mouvance qui ont des soucis de l’instauration de la démocratie dans notre pays, souci de mettre en place une justice neutre et impartiale qui pourra être le recours sûr pour l’ensemble des citoyens, tous les investisseurs et toutes les entreprises».

Poursuivant son intervention, le président de l’UFDG a demandé la prière des sages : «Nous allons mener ce combat à l’hémicycle. Nous sommes là aujourd’hui pour demander votre bénédiction à tous pour que Dieu nous inspire pour que restions fidèles au mandat que vous nous avez donné. Je demande aux sages de prier pour nous pour qu’au sein du débat parlementaire obtenir des résultats probants qui vont dans le sens de l’amélioration des conditions de vie de tous les citoyens guinéens afin que nous vivions dans une Guinée, une démocratie réelle, dans une société respectueuse des droits humains. On nous a dit il y a quelques jours que le RPG est en train de recruter des députés. J’ai dit qu’il ne trouvera aucun à l’UFDG. Ce ne sont pas de députés alimentaires qui sont là, ce sont des députés convaincus qui adhèrent à l’UFDG. Pour cela ils n’attendent aucune rétribution et qui sont déterminés à défendre ces valeurs, la justice, la démocratie, la paix, la fraternité entre les Guinéens ».

Lors de cette rencontre avec ses militants, Cellou soutient qu’il se battra pour que toutes les violences politiques soient indemnisées. Il affirme que l’opposition n’hésitera pas à faire des manifestations pour obtenir satisfactions à ses revendications.

« Nous allons nous battre pour l’indemnisation des victimes des violences politiques survenues lors de nos manifestations. A l’Assemblée, nous allons nous battre pour la libération de ceux qui sont détenus arbitrairement. Nous allons nous battre pour le retour de tous ceux qui ont été forcés à l’exil. […]Mais si c’est nécessaire, eh bien, on utilisera les autres recours légaux comme les marches pacifiques qu’on va penser qu’on a complètement oubliées. Pour défendre nos intérêts, pour défendre les droits humains, nous n’hésiterons pas à user tous ces droits qui nous sont reconnus par la Constitution, y compris les manifestations. On a tendance à dire que maintenant il n’y a pas de marches. J’ai entendu M. Alpha Condé dire que désormais tout doit se passer à l’Assemblée. Mais il y a une constitution qui donne le droit aux citoyens, aux associations, aux partis politiques de faire des marches pacifiques s’ils ne sont pas satisfaits. A ce que je sache, cette disposition n’est pas supprimée dans la Constitution, que s’il y a un parlement les Guinéens vont perdre un droit, celui d’organiser par exemple des manifestations, des sit-in, des meetings. Donc restés mobilisés pour le combat ».

Avant de déterminer son intervention, le chef de file de l’opposition guinéenne a rassuré à ses militants de toujours se battre pour défendre les objectifs du parti qui sont, selon lui, une Guinée où tous les Guinéens sont égaux, unis et prospères.

In Mediaguinee- BAH Alhassane
+224664 47 98 55

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top