Boycott des travaux de la CENI, Hadja Biya se désolidarise de Cellou Dalein Diallo, son patron: « La politique de la chaise vide n’a jamais été une bonne chose.»

ACTUALITE 0

L’opposition guinéenne menace de retirer ses représentants à la CENI pour dénoncer le chronogramme publié mardi dernier à Kindia par l’institution en charge des élections qui fixe la présidentielle avant les communales. Lors d’une conférence tenue hier vendredi à Conakry, une commissaire a affirmé que les leaders de l’opposition n’ont pas parlé de « retrait ».

Quand donc la question du ‘’retrait’’, comme soutenu par opposants dans les médias, des commissaires issus des rangs de l’opposition de la CENI leur a été posée, Hadja Biya Diallo, vice-présidente de la Ceni, a confié que « la politique de la chaise vide n’a jamais été une bonne chose ».

« Pour ce qui concerne notre démission de la CENI, nous sommes en train de lutter, la politique de la chaise vide n’a jamais été une bonne chose. Nous, nous disons qu’il faut rester au sein de l’institution pour s’imprégner des réalités car si on ne partait pas à Kindia, on n’allait pas se rendre compte de ce qui se passait. Mais, si nous constatons que nous sommes en train de trahir la population, nous n’hésiterons pas à quitter si cela devenait être nécessaire. Car, nous n’allons pas accepter une décision qui va nous rattraper à l’avenir. Le moment venu, vous serez éclairés», a-t-elle indiqué.

Hadja Fatouma Fafa Baldé de renchérir: «Nous sommes des commissaires. C’est vrai que notre CENI est politique. Sa composition, vous la connaissez tous. Si les politiques ont demandé à ce qu’il y ait la parité, c’est pour qu’il n’y ait pas une sorte de caporalisation de l’institution. Il y a l’article 8 de la loi 016 qui dit que les commissaires de la CENI ne doivent ni solliciter ni recevoir d’instruction ou d’ordre de toute autorité publique ou privée. Malheureusement ce n’est pas ce qu’on constate. A chaque fois les décisions viennent ailleurs. En ce qui concerne la démission, nous sommes en train de lutter et nous continuerons à lutter. C’est ce que nous sommes en train de faire. Quand ce moment viendra vous saurez si nous allons démissionner ou pas. Mais ce n’est pas maintenant que nous allons le dire. »
In Mediaguinee

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top