La présidente de la HAC reçoit en audience le chef de la délégation de l’UE, M. Gérardus Gielen !

ACTUALITE 0

Près d’un mois après son élection à la tête de la Haute Autorité de la Communication (HAC), la présidente de cette Institution, Mme Martine Condé a reçu le 1 avril 2015 en audience le chef de la délégation de l’Union Européenne (UE) en Guinée, M. Gérardus Gielen.
La rencontre avait connu la présence de quelques commissaires de la HAC aux côtés de la présidente, s’inscrivaient dans le cadre des visites de courtoisie dont l’intérêt est fort manifeste pour la nouvelle Institution. Avec M. Gérardus Gielen de l’UE, la présidente de la HAC a planté le décor de la rencontre par la présentation ; la composition ; les attributions et le fonctionnement de cette nouvelle institution. A mains nues, Mme Martine Condé a expliqué que la HAC est un organe de onze membres, choisis en raison de leur compétence, de leur expérience et de leur intégrité pour un mandat unique de 5 ans.
Venus des différentes corporations, le chef de la délégation de l’UE retient de l’entretien que la présidente de la HAC est élue par ses pairs.
S’agissant d’ailleurs de son élection, Martine Condé dans une belle liberté de parole reviendra en arrière pour souligner à M. Gérardus Gielen que ce scrutin qui a eu lieu dans la salle des actes du palais du peuple, avait connu la présence du représentant de la cour suprême, du conseiller spécial du chef de l’Etat, et de deux huissiers pour la régularité du vote. Histoire de dire que ce scrutin qui a conduit à son élection était comme beaucoup d’observateurs l’ont notifié, démocratique.
De l’organisation des législatives sous le CNC en passant par la rencontre avec les acteurs de la vie socio-politique du pays jusqu’aux besoins de la HAC, tout a été passé au peigne fin par l’oratrice.
Des besoins qui ont pour noms : manque de siège digne de nom ; l’absence des points focaux de la HAC à l’intérieur du pays ; la vulgarisation des lois : 002 et 003 ; manque de moyen logistique etc. Des demandes devant lesquelles la présidente, Mme Martine Condé sollicite l’appui de l’UE. Avant de remercier le chef de la délégation pour dit-elle, sa disponibilité constante à l’endroit de la Guinée.
En réponse, le représentant de l’UE a d’abord tenu à féliciter Mme Martine Condé pour sa brillante élection à la tête de la HAC, avant d’avouer qu’il a toujours appartenu à ceux qui tenaient à la mise en place de cette institution. M. Gérardus Gielen qui soutient que la mise en place d’un modèle institutionnel voulu par tous, exige la participation de plusieurs tendances, s’est vivement réjoui du caractère hétérogène de la HAC.
Dans un brin d’humour, l’orateur qui déclare avoir les yeux et la pensée braqués sur cette institution, souhaite que la priorité de cet organe de régulation soit largement accordée à la vulgarisation de la loi sur la liberté de la presse. Car renchérit-il, ‘’autant les médias peuvent être des acteurs de paix, autant ils peuvent aussi être des vecteurs de conflit’’.
Concernant les besoins exprimés par la présidente, le chef de la délégation de l’UE après avoir regretté d’être venu à un moment où le programme de son organisme prenait fin avec les médias, a tout de même demandé à ce que l’institution prépare un document qui pourrait servir de base de coopération entre les deux Institutions.
YAMOUSSA TOURE
BUREAU DE PRESSE DE LA HAC

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top