« On n’a jamais enregistré la mort d’un militant du RPG par balles.... » dixit Cellou Dalein aux obsèques de jeunes de l'opposition tués lors des manifestations

ACTUALITE 0

Ils étaient plusieurs militants de l’opposition guinéenne à accompagner dans leurs dernières demeures, ce vendredi 15 Mai 2015 après la pière de vendredi, leurs camarades tués lors des dernières manifestations à Conakry. Ce sont Thierno Saadou Diallo et Mamadou Bailo.

Après la levée des corps à l’hôpital national d’Ignace Deen (Kaloum), un cortège funèbre les a accompagnés jusqu’à la grande mosquée de Bambeto où les prières ont été faites avant celle de vendredi. Puis, ils ont été inhumés au cimetière de Bambéto.

Très en colère contre le meurtre de ses militants, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a une fois de plus rappelé qu’il n’y a pas eu de sanctions, même administrative, contre les auteurs de ces meurtres.

«Aucune enquête, dit-il, n’a été menée pour identifier les policiers ou gendarmes coupables de ces crimes. Pourquoi cela ? Un président de tous les Guinéens a la responsabilité d’appliquer et de faire appliquer la Constitution et les lois de la République. Mais lorsqu’il s’agit des militants de l’opposition, je crois que beaucoup d’assassins ont déjà bénéficié d’une promotion dans leurs corps respectifs, parce qu’ils ont exécuté un ordre d’Alpha Condé. On ne l’a jamais entendu sur ses tueries sauf pour dire qu’il ne sait pas d’où viennent les balles. Mais tout le monde sait d’où elles viennent. N’est-ce pas ? »




Poursuivant son intervention devant des milliers de militants venus rendre un dernier hommage à leurs camarades, le président de l’UFDG a dit que ce sont les forces de l’ordre qui tirent sur les militants de l’opposition. « C’est pourquoi, dit-il, on n’a jamais enregistré un policier ou un gendarme tué par balles. C’es parce que vous n’êtes pas armés, vous n’avez que de cailloux. On n’a jamais enregistré la mort d’un militant du RPG par balles. Comme il s’agit de vous, il n’y aura jamais d’enquêtes. »


Cellou Dalein Diallo accuse aussi le président de la République de créer la division au sein de la population guinéenne : «C’est la division ethnique, politique que M. Alpha Condé est en train de propager actuellement. Il oppose les ethnies. Vous avez vu le discours à Kankan qu’il faut condamner jusqu’au bout. Il faut que vous restiez mobilisés pour continuer le combat. Je vous encourage, car on va gagner. La victoire sera de notre côté.»


Le 20 mai prochain, le président de l’UFDG devra rencontrer le président de la République en vue d’aplanir leurs divergences. Lors de cette rencontre plusieurs questions devront être débattues par ces deux hommes. Il reste à savoir s’il accord entre eux.


BAH Alhassane de mediaguinee

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top