Accident de route à Matoto: un commissaire de police impliqué

ACTUALITE 0

Le drame est arrivé mardi 5 avril 2011, en début d'après-midi. Une 4x4 noire a heurté mortellement un motard presqu'en face d'Ecobank de la Tanerie, à quelques dizaines de mètres du marché de Matoto. Le comble, c'est que le conducteur de la voiture ne s'est même pas arrêté pour prendre des nouvelles de sa victime.
Le motrad qui ne portait pas de casque a eu le crâne fracassé contre les blocs centraux qui servent de socle aux lampadaires le long de la route.

C'est après que des enquêtes ont été réalisées par nos confrères de la Radio/TV Gangan. Ladite voiture a été retrouvée non loin du lieu de l'accident. Elle était immobilisée sur le plein air du siège de la Police routière de Matoto, portant encore le point d'impact avec la moto. Mais il n'y avait plus personne à côté.

C'est seulement mercredi ^ avril au soir, qu'un certain Commissaire "Français" a été retrouvé dans leurs locaux. Il a été surpris entrain entrain de téléphoner à un de ses supérieurs. Il disait: "qu'est-ce je dois dire si la Presse me pose des questions? N'oublions pas que c'est un des nôtres!"

Ce même Commissaire a refusé de parler face au caméra. Il a simplement confié en Off, que le chauffeur qui a fait l'accident "est coffré quelque part", sans plus de précision.

C'est par la suite qu'il a été démontré qu'au moment des faits, un autre Policier, le Commissaire Kouyaté, était aussi dans la 4x4 lorsque l'accident se produisait. Mais il est aujourd'hui porté disparu. Et son collègue ne veut pas dire où il est actuellement. Cependant il ne nie pas que le Commissaire Kouyaté était à côté du chauffeur.

Cette affaire défraie actuellement la chronique. Les Policiers de la routière sont censés lutter contre ce genre de choses.

Alia Camara, factuguinee.com
aliamarco2001@yahoo.fr

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top