Le Gouvernement somme Bouna Kéita de quitter les Mines de Aredor !

ACTUALITE 0

Le candidat malheureux de la Présidentielle de 2010 Bouna Kéita pensait pouvoir recuperer la mine de diamant de Gbenko après la victoire du Pr Alpha Condé au second tour de la présidentielle grâce à l'alliance arc-en-ciel dont il était membre.

Dès après la proclamation des résultats définitifs, Bouna Kéita, P-DG du groupe minier Batax Bouna International s'est cru protégé et a investi les mines de Aredor pour ses activités d'extraction de diamant. Mais il a oublié que le Pouvoir s'exerce, mais ne se partage pas et que le terme "changement" qui doit matérialiser la gestion allait être suivi. Ce qui n'a laissé ni Lansana Kouyaté ni Kassory Fofana ne l'a pas épargné non plus.

Lisez la correspondance que lui a adressée le ministère des Mines et de la géologie, le 28 février 2011 avec le numéro 0243/MMG/CAB/2011 signé par le SG:

« Je voudrais par la présente vous confirmer, encore une fois, l’annulation du protocole d’accord qui liait votre société à l’Etat guinéen ainsi que le retrait du permis d’exploitation qui vous a été octroyé par le Ministère des Mines et de la Géologie.

Cette décision fait suite à une analyse approfondie de votre dossier, suivie d’une réunion qui s’est tenue à mon bureau le mercredi 24 février 2011 entre vous et des cadres du Ministère des Mines et de la Géologie.

Afin de nous permettre de finaliser le dossier, je vous demande de déposer les rapports techniques et financiers et de régler, dans les meilleurs délais, et au plus tard trente jours, les montants qui vous sont dus notamment au titre des droits fixes, taxes minières, d’impôts sur les bénéfices etc. tels que prévu par le Code minier et ses textes d’application.

C’est seulement après l’apurement de ce passif que le Ministère des Mines et de la Géologie pourra examiner, conformément aux dispositions du Code minier, une nouvelle demande que vous pourriez introduire pour l’obtention d’un nouveau titre dont l’obtention restera soumise aux conditions strictes prévues par ledit Code.

De même, au cas où les montants dus à l’Etat ne sont pas réglés dans le délai ci-dessus indiqué, le Ministère des Mines et de la Géologie prendra les dispositions légales qui s’imposent. »

Zoom de factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top